Nous vous proposons cette intervention afin de vous aider à comprendre pourquoi la mise en place du cloud computing est une décision pertinente.

Le cloud computing répond à de nombreuses obligations présentes et mêmes futures telles que la facture électronique, la conformité au RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) et la conformité du stockage de vos données de santé. Autour de nombreux sujets concrets tels que la réduction des coûts de fonctionnement du laboratoire, l’amélioration des échanges de données avec vos clients et fournisseurs, la facilité d’accès à vos données et leur sécurité, nous verrons comment le cloud computing est un outil indispensable pour créer un véritable écosystème collaboratif au sein de votre laboratoire.

De nos jours, les machines et les logiciels prennent une grande place dans nos réalisations, si bien, que certains se posent la question de l’intérêt de connaitre, par exemple la morphologie, ou si il est encore nécessaire d’apprendre à dessiner au crayon des dents pour s’imprégner par exemple des rapports d’engrènement inter-maxillaires.

Je pense que c’est utile et qu'il ne faut pas perdre ce lien avec les méthodes traditionnelles, il est donc important de savoir utiliser au mieux ces dernières ,de ne pas se perdre dans le tout numérique.

Ces techniques traditionnelles couplées aux nouvelles technologies en font la valeur ajoutée de notre métier. Je vous propose un retour sur ces savoir-faire et leur apport dans notre quotidien.

L’introduction de la Zircone dans le domaine dentaire a élargi les possibilités de la conception et de l’application des restaurations tout céramique.

Les propriétés mécaniques de la Zircone combinées avec la procédure de fabrication de la CFAO ont permis la production de restaurations importantes et complexes. Toutefois, l’utilisation de la Zircone semble poser un certain nombre de problèmes quant à la pérennité des prothèses.

Afin de mettre en évidence les échecs de fracture du matériau de recouvrement associé à la Zircone, notre étude portera sur des tests à l’arrachement sur diverses céramiques et avec diverses préparations et cuissons.

Elle portera également sur des tests à l’écaillement afin de vérifier les conséquences des épaisseurs de cosmétiques, des cuissons, et de la forme de l’armature assurant le soutien de la céramique esthétique. Nos échantillons seront réalisés en laboratoire de prothèse dentaire puis les tests à l’arrachement et à la compression seront analysés et mesurés, par les ingénieurs du laboratoire d’essai mécanique Independent SGS SERCOVAM situé à Bordeaux.

L’évaluation des risques professionnels est une obligation légale qui vise à initier un travail de prévention dans les laboratoires de prothèse dentaire.

Quelques unes des thématiques suivantes seront abordées pendant cette conférence :
> le document unique, rappel de la règlementation
> le revêtement, risque majeur de la profession
> le méthacrylate, risque sous-estimé
> le coursier, le téléphone et le risque routier
> le platrier et les troubles musculosquelettiques
> l'aspiration à la source
> l'aspirateur professionnel et son filtre
> les protections respiratoires et leur efficacité

CONVENTION NATIONALE D’OBJECTIFS
Des subventions de 15 à 70 % de l’investissement total pour améliorer la santé et la sécurité dans les laboratoires de prothèse dentaire