Depuis plus de dix ans la machine informatique est venu s’installer dans nos prés carrés.

Avec plus ou moins de bonheur, nous sommes tous montés dans le train du progrès avec pour objectif d’apprivoiser la machine. En toile de fond, dans ma tête une petite rengaine me disait « la prothèse c’est à la cheville qu’elle se fabrique ».
J’ai essayé de valoriser et d’intégrer ce nouvel outil dans le laboratoire. Le postulat de départ étant que peux m’apporter cette « télé » au laboratoire.
Je ne suis pas un geek en informatique. Il a donc fallu que j’apprenne souvent à tâtons et aussi grâce à des formations. Quels bénéfices pouvais-je en tirer dans ma spécialité ? je reconnais que plus le temps passe plus je suis heureux d’avoir ouvert la porte au progrès.
C’est le résultat de ces réflexions et de ces essais que je vais vous donner, en espérant que je réussirai a vous faire gagner du temps, et peut être motiver les derniers irréductibles qui attendent encore sur le quai.

Nous cantonnons bien trop souvent le prothésiste dentaire à la restauration des dents perdues ou abîmées afin de réhabiliter une occlusion, une fonction.

Or, notre objectif est également de redonner un sourire harmonieux qui restranscrit l’âme et la personnalité du patient grace à l’équilibre en bouche du rose et du blanc.

C’est ainsi que nous nous sommes penchés sur le traitement pré-prothétique des défauts esthétiques mucogingivaux antérieur et postérieur mis en œuvre au laboratoire.

Nous traiterons des cas de facettes antérieurs, de canteliver , du traitement  des émergences en prothèses implantaires, et de la gestion des éruptions passives afin d’ameliorer la probabilité d’un résultat esthétique. 

La directive 93/42/CEE va laisser place au règlement européen 2017/745 qui sera applicable à partir du 26 mai 2021.

Sous la directive 93/42/CEE, il existait 18 règles pour 56 critères, le règlement 2017/745 propose désormais 22 règles et 80 critères. Nous avons donc un durcissement des exigences réglementaires qui concerne également les fabricants de dispositifs médicaux sur mesure dont font partie les prothésistes dentaires. Cette conférence aura pour but de présenter ce nouveau règlement à la profession.